Gebre c’est l’acier

Imaginer que l’Ethiopie, cette république d’Afrique parmi les pays les plus gravement touchés par la crise de la faim, est la terre qui a donné naissance à l’un des meilleurs coureurs de fond de l’histoire ne coule pas de source.

Double champion olympique et multiple champion du monde sur piste, Haile Gebrselassie (orthographe respectée!), puisque c’est de lui dont il s’agit, détient par ailleurs depuis 2008 le record du monde du marathon qu’il a établi à Berlin en 2h03’59. Je vous laisse calculer son allure.

Youtube regorge de pépites montrant le champion en plein effort mais j’ai choisi comme illustration de cet article l’arrivée de son marathon record à Berlin.

Le propre des athlètes d’exception au sommet leur art est de nous laisser croire qu’ils réalisent leurs performances hors du commun avec une facilité déconcertante, ce qui n’est bien sûr pas du tout le cas. Roger Federer et Lance Armstrong (j’imagine déjà quelques insurgés dans l’auditoire), pour faire référence à deux autres sports qui me sont chers, sont des esthètes de la même trempe que Gebre, à la technique irréprochable, d’une perfection directement proportionnelle au nombre d’heures passées sur la piste, le court, la route. Fanatique de la gestuelle parfaite j’ai toujours eu plus d’attirance pour cette espèce d’athlètes que pour des sportifs à l’esprit de guerrier sur-dimensionné mais à la technique perfectible.

L’éthiopien sera présent en novembre au départ du marathon de New York qu’il courra pour la première fois de sa carrière. Nul doute que le record de l’épreuve établi par un autre athlète éthiopien en 2h07’43 sera en grand danger ce jour là.

Il y a deux ans Haile déclarait à des journalistes insistants que le marathonien qui passerait sous la barre des 2 heures n’était probablement pas né. Sa grande science de la discipline me laisse penser qu’il a certainement raison. A moins que la médecine mette une nouvelle fois son mauvais grain de sel dans le sport, mais ne comptez pas sur moi pour entamer le débat. Laissez moi plutôt admirer une fois de plus la foulée magique de Gebre.

5 réflexions sur “Gebre c’est l’acier

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s