Quand la main joue les médiateurs

Mon ostéopathe est une sorte de sorcier chaman. En mieux. Avant lui j’avais rencontré deux ou trois de ses confrères qui m’avaient laissé de marbre.

Alors que je suis comme tout le monde, un être de chair et de sang (de muscles et de tendons aussi, pour rester dans la ligne éditoriale de ce blog).

Si j’ai pu boucler mon premier marathon à Paris en avril dernier, c’est en partie grâce à lui. Quand ma bandelette ilio tibiale s’est mise à jouer à l’essuie glace et que les anti-inflammatoires prescrits par un médecin du sport spécialiste de l’articulation incriminée ont montré leurs limites (soigner les conséquences ne sera jamais aussi efficace qu’éliminer la cause) il a immédiatement repéré  que mon bassin était parti en vrille (pour vulgariser) suite à une cabriole en vélib’ sur le pare brise d’un automobiliste prétentieux. Une cascade qui m’avait valu alors trois agrafes sur le cuir chevelu mais aussi un choc violent entre mes genoux et le bitume parisien, sans dégât apparent. Comment n’avais-je pas fait le lien plus tôt ?!

Par voie de conséquence, ma jambe gauche devenue artificiellement plus courte que la droite, était victime au niveau du genou,  compte tenu de la charge d’entraînement pré-marathon, « d’un conflit entre le tubercule de Gerdy sur le condyle externe du fémur et la bandelette iliotibiale, lui même lié à un frottement excessif entre ces deux structures anatomiques à l’occasion des mouvements répétitifs de flexion – extension du genou. » (c’était mieux en vulgarisant non ?)

Après une séance de manipulations du bas du dos et l’utilisation de techniques diverses de libération musculaire de ce fameux tenseur du fascia lata, tout allait déjà beaucoup mieux.

Ce soir il m’a encore étonné, lisant littéralement mon état de forme aussitôt les mains posées (en tout bien..) sur moi. Savoir que son ostéopathe est capable de telles choses n’a pas de prix sinon celui de la consultation.

4 réflexions sur “Quand la main joue les médiateurs

  1. Marrant, je suis également passée dans les mains de mon osthéo aujourd’hui! C’est drôle, effectivement, quand en palpant mon ventre elle me dit « Vous allez bien, en ce moment. » Et quand je sors, je suis toute chamallow, je n’ai envie que de dormir…

    1. Cette expression prend effectivement tout son sens dans le cabinet d’un (bon) ostéo ! Pour le reste je dois avouer que j’ai heureusement pas galéré trop longtemps avec ce genou récalcitrant et que cet épisode figure déjà au rayon des mauvais souvenirs.

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s