Cours Justin, cours !

Depuis la dernière édition du fameux tournoi de tennis de Wimbledon, lorsqu’on pense marathon et tennis, nous revient inévitablement en mémoire le match du premier tour qui opposa John Isner et Nicolas Mahut, qui s’acheva après 11 heures et 5 minutes d’un combat dantesque. Mis à part qu’entre temps j’ai appris que le fantasque Justin Gimelstob s’était une fois de plus lancé dans un pari farfelu avec son ami Andy Roddick.

Justin Gimelstob, 33 ans, est un tennisman retiré du circuit professionnel depuis 3 ans et devenu consultant pour la télévision américaine. Il est surtout connu pour avoir remporté des titres majeurs en double mixte au cours de sa carrière et  a en effet relevé le pari de 10000$ lancé par son compatriote qui l’imagine incapable de boucler le prochain marathon de NYC en novembre.

Pour être plus précis ils ont décidé que Justin devrait réaliser le marathon en 4h45min. Dans un premier temps j’ai trouvé le défi plutôt facile à relever pour un sportif encore jeune avec un passé d’athlète professionnel. Or on apprend, en lisant l’article du New York Times, que la course à pied est loin d’être au centre de la préparation d’un joueur de tennis. Gimelstob avoue n’avoir jamais couru plus de 5 kilomètres consécutifs dans sa vie et Kim Clijsters, une des meilleures joueuses belges de l’histoire du tennis reconnait qu’elle n’a jamais dépassé les 2 heures d’affilée.

Pratiquant moi même le tennis depuis l’enfance, avec un peu de recul et d’expérience dans les deux disciplines, ces aveux ne sont finalement pas si étonnants. Si un joueur de tennis se doit d’avoir un minimum d’endurance pour gagner et enchaîner les matchs, il n’a aucun intérêt à devenir un coureur de fond. Il y perdrait en dynamisme et en explosivité sur les démarrages de ses déplacements qui se résument finalement à des sprints courts. C’est exactement ce que j’ai pu vérifier. Depuis que je cours sérieusement, je peux jouer aisément plus longtemps mais la qualité de mes déplacements a fait les frais de l’amélioration de mon endurance.

Aux dernières nouvelles Justin continue sa préparation. Mais à la lecture de ce statut sur twitter, il reste encore un peu de travail pour s’assurer de remporter le pari qui avec le temps s’est transformé en oeuvre de charité. Souhaitons lui de réussir et de prendre du plaisir à achever son premier (et dernier?) marathon.

Edit 04/10/2010 : A un mois de son marathon, une interview de J.Gimelstob au sujet de son marathon-défi.

3 réflexions sur “Cours Justin, cours !

  1. J’y connait rien en tennis, et sur ce point je fait confiance a ton analyse, mais pense quand même que pour un jeune de 33ans avec un gros passé sportif 4h45 c’est largement jouable… surtout pour 10000$ :)

  2. Je suis bien d’accord avec toi, mais j’ai quand même omis de préciser que sa retraite anticipée à l’âge de 30 ans était la conséquence de multiples blessures. Quand on voit comment les sportifs professionnels maltraitent leurs organismes, on peut se demander quel est réellement son état aujourd’hui. On verra bien.

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s