La vedette de La Rochelle

Dimanche dernier avait lieu le 20ème marathon de La Rochelle. Une édition exceptionnelle puisqu’agrémentée de tous les records. Record du plus grand nombre de participants avec 10000 inscrits et nouveaux records établis tant chez les hommes que chez les femmes, malgré une météo capricieuse. Mais contre toute attente c’est pour une raison inédite que je suis resté scotché à mon écran d’ordinateur.

J’ai donc suivi la course sur internet quasiment dans son intégralité, grâce aux moyens mis en place par France 3 Poitou-Charentes. Et pour mieux faire vivre la course aux téléspectateurs en région et aux internautes, Fabrice Bidault, journaliste à France 3 Limousin et marathonien, avait fait le pari de boucler les 42.195km en 3h15 environ, afin d’en terminer avant que ses collègues ne rendent l’antenne. Un chrono déjà plus que respectable quand on sait qu’il partait équipé d’un micro + émetteur + récepteur hf et qu’il tenait, au coeur de la course, à obtenir en direct les témoignages d’autres concurrents.

Littéralement excité par l’ambiance et le challenge le marathonien-journaliste (ou l’inverse) est parti sur des bases très élevées. Piqué au vif par l’énergumène j’ai décidé de rester rivé à mon ordinateur pour connaitre l’issue de cette course folle qui de mon point de vue ravissait la vedette au peloton de tête des coureurs africains qui filait pourtant bon train. Et pendant les 2h48m (!) que durera son épopée, Fabrice Bidault n’aura de cesse d’interviewer tout en courant à près de 15km/h les concurrents éberlués qui évoluent à ses côtés. Je suis resté bluffé par son enthousiasme très communicatif et ce plaisir manifeste de courir un marathon ! Jugez plutôt par vous même en regardant cette vidéo !

9 réflexions sur “La vedette de La Rochelle

  1. j’ai regardé un peu sur le net et j’ai vu notamment quand il interview, après 1 heure de course, une femme qui je crois n’en revient pas de voir ce gars avec son micro, c’était un truc de fou avec les journalistes sur le plateau a lui dire  » tu vas trop vite là, tu vas exploser »

  2. Original, belle idée!!
    En tout cas il a la pêche.
    Il faut deja être un bon, pour mener un interview en courant
    sur un marathon !!
    Surtout a cette vitesse…Un exploit!

  3. Impressionnant ! Vu les conditions climatiques ! Arriver à commenter à cette vitesse et rester suffisamment lucide afin de ne pas trop ralentir et rester à allure a peu près constante ! chapeau !!

  4. J’ai suivi la course sur Internet moi aussi et j’ai apprécié ce qui a fait ce journaliste! Je pense que il a démontré que la CAP est aussi une question de tête … son excitation dans interviewer les coureur en temps réel lui a permis de se relaxer complètement sur le plan physique et ne pas sentir la fatigue!

    1. très bonne remarque Salvio « Cipollini » ! C’est pour ça d’ailleurs que j’envisage d’embarquer un micro avec moi pour mes prochaines courses :-)

  5. L. Jalabert avait fait ça aussi il y a quelques temps (2 ou 3 ans) sur le marathon de Paris. Lui aussi il était pressé car l’aprem’, il y avait une classique cycliste qu’il devait commenter. Et il n’était pas en 2h48!
    Alors chapeau bas à ce messieur!

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s