Friedland m’a tuer

N’est pas Napoléon qui veut ! Je l’ai appris à mes dépens ce matin en participant aux foulées du 8ème. Une course organisée de mains de maître par les étoiles du 8ème et remportée logiquement par Vincent Rouseau, un de leurs athlètes. Seul petit bémol, j’ai eu la mauvaise surprise de terminer devant le meneur d’allure des 40 minutes… en plus de 40 minutes. Et pour couronner le tout j’ai perdu mes données Garmin suite à une mauvaise manipulation. Une matinée mi figue mi raisin mi abricots secs (!)

Sur la ligne départ, la température est négative et un léger vent accentue des sensations déjà glaçiales. Après une dernière petite reconnaissance du parcours en compagnie de Laquathus, nous prenons position dans le sas de départ. Nous sommes idéalement placés et pressés d’entendre le coup de feu du starter qui ne tarde pas à retentir.

L’organisation a eu la très bonne idée de mettre en place des meneurs d’allure à 35, 40, 45…jusqu’à 1h. L’objectif est donc de coller au basques du fanion rose qui est d’ailleurs juste à nos côtés ou presque dans le sas. Le speaker annonce qu’il détient un record autour de 37 minutes, ce qui me laisse penser que courir en 40′ n’est finalement pas une simple balade de santé pour lui.

Le premier kilomètre est couvert en 3’59 ». Il comprend le faux plat montant de l’avenue de Messine qui est avalé sans mal mais qui reviendra nous brûler les cuisses 5 kilomètres plus loin pour le second et dernier passage.

Les deux kilomètres suivants sont parcourus en 4’02 » et 4’03 » dans les traces du meneur qui a l’air sûr de lui. Le faux plat montant de l’avenue de Friedland est responsable de ce léger ralentissement. Je lui fais confiance quand je constate que les 4ème et 5ème kilomètres sont avalés en 3’53 » chacun. Il semble parfaitement maîtriser son affaire. Fin de la première boucle. Le meneur d’allure respecte le ‘contrat’.

L’avenue de Messine est déjà là. Le rythme ralentit quelque peu. En descendant un bout de la rue de Courcelles qui précède la remontée vers l’étoile, je passe devant le meneur. Il reste 4 kilomètres, l’arrivée est encore loin et je sens bien que monsieur 40 minutes coince un peu sans savoir si c’est volontaire. De retour sur l’avenue de Friedland avec l’arc de triomphe en point de mire, le faux plat montant me semble interminable. C’est sans doute dans cette portion que s’envolent les secondes qui manqueront à l’arrivée….

Au passage sur les pavés du boulevard de Courcelles, face au parc Monceau, je suis toujours en train d’emmener le meneur (c’est le monde à l’envers). Il reste à peine deux kilomètres, dont le dernier très favorable aux pointes de vitesse. C’est d’ailleurs au moment de l’aborder que j’entends le meneur s’écrier dans un dernier souffle « allez les gars, dernier kilo ». Malheureusement j’ai déjà compris que cela ne suffirait pas…

Je franchis donc la ligne d’arrivée en 40 minutes et 10 secondes sans savoir si j’ai tout donné en accordant une confiance un peu trop aveugle à celui qui aurait pu me permettre d’atteindre dès le mois de janvier l’objectif que je me suis fixé pour 2011. Mais ce n’est que partie remise. Excellente performance de Nicolas alias Laquathus qui finit tout près, 30 secondes derrière moi.

10 secondes !!

23 réflexions sur “Friedland m’a tuer

  1. Bravo ! il faisait extremement froid ! marrant j’ai pas le même résultat que toi quand je consulte ton nom ! j’ai 40:15 ^^

    Quelques secondes nous séparent de la barre des 40″ ! tu as été mon meneur d’allure puisque je t’ai eut en ligne de mire toute la course :)

    1. c’est la différence temps réel (puce) / temps officiel (coup de feu)
      retourne sur topchrono.biz, le réel a été mis en ligne quelques instants plus tard. je suis content d’avoir été ton lièvre :-)

  2. louper pour 10 secondes, y’a de quoi l’avoir mauvaise…
    c’est juste un petit coup de nerf dans le dernier kilo :(
    ce n’est que partie remise !
    et la prochaine fois sera une occasion de tester le partenaire virtuel du garmin, peut-être plus fiable que le meneur ;)

  3. @runmygeek et @sebrom : on va laisser passer la prochaine because tourniquet des buttes chaumont mais dès l’arrivée des beaux jours je serai votre meilleur canasson !

    @julien et @cailloj : oui ! bonne idée ! même si je suis pas très partisan de ce fantôme. pour les 10 secondes, elles se perdent un peu sur tout le parcours. j’ai malheureusement perdu le chrono du dernier kilomètre mais sur celui-là j’ai pas grand chose à me reprocher.

  4. Pour 10 petites secondes, la barrière n’est pas encore tombée mais tu l’as clairement dans les jambes !! Cela m’est arrivé une fois sur marathon où j’avais doublé le meneur d’allure sur 4h, pour arriver en 4h00’56 !!
    La prochaine fois, part vite au début, puis fonce, et termine à fond !! ;-)

  5. Un 10km avec meneurs d’allure ! Je n’avais jamais vu ça : le charme du 8e.
    Le truc c’est de ne pas suivre ces porteurs de flammes. Sur des distances aussi courtes, ils ne sont pas à l’abris d’une faute de parcours. Sur les marathons c’est bien – quoique j’en ai déjà vu de très mauvais – ils peuvent toujours réagir et avoir le temps d’ajuster en douceur. Sur un 10km c’est un peu bizarre.
    Moi je les utile à petite dose en marathon, comme référence, en plus de la conscience, la confiance en moi, la mémoire de mon rythme de course et en plus de mon GPS; même s’il déconne moi-aussi régulièrement :)

    1. oui, un peu bizarre mais franchement, y avait moyen que ça marche bien hier. je sais pas comment se sont débrouillés les meneurs des autres allures.

    1. Merci Luc, je ferai tout pour que cela ne soit pas le cas. Sur un parcours plus favorable ça passait je pense. C’est ce que je retiens.

  6. Ah les meneurs d’allure… je ne suis pas certains de m’y fier à l’avenir.
    La meneuse 3h00 sur marathon est arrivée en 3h02 environ… heureusement que je ne l’ai pas suivie…
    Je comprends ta frustration… mes 9secondes du marathon me hantent… j’espère que tes 10 secondes ne te hantent pas :)
    Prochaine étape le 12 février ? tu n’y seras pas je crois ?
    J’essaierai de te venger… sans y croire vu ma forme du moment !
    En tout cas bon courage ! ça reste un super temps !

    1. Je m’en suis déjà remis parce que je sais que j’aurai d’autres occasions rapidement…contrairement au marathon où tu sais déjà que t’en coures pas 5 par an….le 12 février je participe à la course de la saint valentin aux buttes chaumont mais c’est pas franchement plat :-/

  7. De toutes petites secondes !.. (pour toi Jahom comme pour Franck…)
    Heureusement qu’elles sont là pour nous tenir en haleine ;-)
    Cette « obsession » est bizarre pour moi, je me souviens que le premier temps de ma première course (La Vanvéenne 5 km) était le 30 minutes et quelques secondes… ça restera toujours un premier 5km à 30′ et peu m’importe !

    1. Y a plus de dossard pour Vincennes mais avec mon état de forme actuel et un parcours plus plat que dimanche dernier, c’était celle qu’il aurait fallu courir à la place de celle des buttes chaumont dans 10 jours. Tant pis. Faudra surveiller Laquathus qui lui sera au départ.

    1. Oulala mais c’est très loin ça aubergenville :-) ça sent le tuyau du boss ;-)
      Je crois que je vais cibler celui du 12ème qui tourne autour du lac Daumesnil avec arrivée sur le vélodrome Jacques Anquetil s’il vous plait ! Mi juin. Avec le 10km Planet Jogging dans le bois de Boulogne le 1er mai si pas de championnat de printemps.

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s