Le bilan sportif de mon année 2012

La runnosphère au semi-marathon de Rueil MalmaisonVoici déjà (re)venu le temps des bilans et autres rétrospectives de tout bord. Je me contenterai dans un premier temps d’évoquer 2012 sur un plan sportif quelque peu égocentré avant de m’attarder un peu plus tard sur la santé de ce blog. C’est ma quatrième année complète de pratique de la course à pied. Un nouveau cru exceptionnel en termes de plaisir, d’expériences, de partage, mais aussi de performance, à mon humble niveau. Pour la première fois j’ai couru plus de 2000 kilomètres en un an.

2012 n’est d’ailleurs pas tout à fait terminée puisqu’il me reste la « petite » course de l’illustre corrida de Houilles à mon programme, le 30 décembre prochain, pour conclure l’année en beauté. J’épinglerai à cette occasion le 15ème dossard d’une année bien remplie et marquée par mes débuts en trail.

Fin 2011 je me suis fixé comme objectif principal pour 2012 de participer à l’éco-trail de Paris sur 80 kilomètres avec nulle autre ambition que celle d’atteindre le premier étage de la tour Eiffel en bon état. Un objectif qui m’a bien occupé sur le premier trimestre de l’année. Et si les deux premiers mois de 2012 ont été consacrés au travail d’une vitesse encore perfectible, c’est bien mi janvier que j’ai chaussé mes chaussures de trail pour affronter les 30 kilomètres de boue de l’ice-trail. Cette première expérience très concluante m’a littéralement  boosté pour la suite de ma préparation à l’éco-trail.

Arrivée du semi-marathon de Paris

Parallèlement, les efforts fournis à l’entraînement sur la piste ont payé et ont été récompensés par un chrono de 38 minutes à l’occasion des foulées du 8ème, de moins d’une heure sur les 15 kilomètres des foulées charentonnaises et d’1h24′ sur semi-marathon, à Paris à 3 semaines de l’éco-trail.

La saine émulation qui règne au sein de la Runnosphère mixée à mon envie de partager des courses avec les copains m’incitera même à courir un second semi-marathon à une semaine de l’échéance capitale. Un beau moment partagé avec Greg qui avait donné le la sur le début de course du semi-marathon de Paris et Julien à la poursuite d’une nouvelle marque de référence sur la distance.

Arrivée éco-trail de Paris

C’est le samedi à 24 mars à 12h que je me suis élancé sur le parcours de l’éco-trail. 9h12′ plus tard je finissais d’escalader les trois cents et quelques marches du premier étage de la tour Eiffel. Je venais de vivre ma plus belle journée de coureur. Je me surpris à récupérer de façon très rapide et décidai de me remettre à travailler la vitesse afin de tenter d’établir un nouveau record à la fin du mois de juin à l’occasion des 10 kilomètres de l’Equipe. Entre temps je fis connaissance avec la course de montagne en participant à la montée du Ventoux. Une montée sèche de 18 kilomètres et 1600 mètres de dénivelé positif dans un environnement exceptionnel.

Sur la montée du mont Ventoux

De retour sur Paris en petite forme la course de l’Equipe me procura l’une de mes rares (mais toute relative) déceptions depuis que je cours. Frustré de ne pas être en pleine possession de mes moyens, je fus incapable de suivre le train infernal emmené par mes compères du jour, Greg et Salvio, jusqu’à l’arrivée.

La trève estivale bienvenue fut marquée par la naissance de ma fille qui me donna un regain de motivation inattendu. A l’orée de l’automne, après quelques sorties à vélo et un retour aux sources en vallée de Chevreuse avec Salvio et Jipé, je connus un mois d’octobre riche d’un tryptique « 20 kilomètres de Parissemi-marathon d’Amsterdamsemi-marathon de Vincennes » qui illustra parfaitement l’alliance du plaisir au partage et à la performance.

Arrivée du semi-marathon d'Amsterdam

Cerises sur le gâteau de cette année 2012 déjà bien remplie, je réalise au début du mois de décembre une nouvelle bonne performance sur un 10 kilomètres champêtre avec l’aide de Florent tandis que je démarre pour la première fois un plan d’entraînement digne de ce nom, dont l’objectif final sera le prochain marathon de Paris. J’ai déjà hâte !

20 réflexions sur “Le bilan sportif de mon année 2012

    1. Merci Doune ! Je dois bien avouer qu’en me retournant sur ces 12 derniers mois je me suis dit eh ben mon salaud t’es pas à plaindre ! pas de blessure, des records et du plaisir à gogo. Le seul point noir c’est que je t’ai raté sur le Paris-Versailles !

  1. Quelle année !
    Je me souviens quasiment de tous ces instants, vécus ou lus.
    Et 2013 sera à coup sur bien différente, ne serait-ce que grâce à la prépa marathon en mode pilote automatique ou à des nuits moins fractionnées ;)

  2. Une très belle année complète en terme de performances et de plaisir avec une superbe petite runneuse junior qui a pointé le bout de son nez mignon, content de t’avoir croisé aux soirées entre initiés et à de nombreuses reprises sur des courses où tu as tant brillé cher ami !

  3. Félicitations Philippe! C’est toute année! Beaucoup de compétitions et de belles performances! C’est intéressant de voir que tu as très bien fait sur ultra trail et sur 10km en même temps. Ça confirme mes expériences de jeunesse du temps où j’étais dans le club La Foulée. Notre coach nous faisait faire beaucoup de 10km et une préparation d’intervalles pour cette distance ( beaucoup de travail sur 400 mètres entre autres ). Pour le marathon, les longues sorties du dimanche faisaient le reste du travail.

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s