Ma corrida de Houilles 2012

Départ de la course des asLa corrida internationale de Houilles s’apparente un peu à un grand prix de Formule1 disputé sur un circuit en ville. Il suffit de jeter un oeil aux résultats de cette 41ème édition, de compter que 10 coureurs bouclent les 10 kilomètres en moins de 29′ et 20 en moins de 30′, pour comprendre très rapidement à quel point le niveau est relevé. J’ai assisté à cette « course des as » très impressionnante où pas moins de 422 coureurs terminent en moins de 40′ ! Mais avant de jouer au spectateur photographe, j’ai moi aussi pu m’amuser sur ce tourniquet de moins de 3.5 kilomètres en prenant part sur deux petits tours à l’épreuve baptisée course populaire.

La corrida de Houilles c’est aussi une belle ferveur populaire où chacun vient disputer sa dernière course de l’année, qui pour le plaisir, qui pour aller chercher un ultime chrono avant le réveillon du nouvel an. Je dois bien avouer qu’hier je faisais plutôt partie de la seconde catégorie. J’avais à coeur de vérifier si tous les efforts consentis depuis plusieurs semaines à l’entraînement pouvaient se concrétiser par une belle course. Et je n’ai pas été déçu. Avant le départ je retrouve Fredrun puis Nicolas. Je sais Fred, adepte de la piste et des distances courtes, très rapide et je me dis qu’il peut faire un bon point de mire. Je pars m’échauffer sur un tour de circuit et je m’arrête brièvement pour saluer David de Photorunning. C’est presque devenu un rituel sur chaque course que son équipe de photographes vient couvrir. Ils sont présents à Houilles où ils ont fait leurs débuts en 2010 pour la troisième édition consécutive. J’espère souvent les retrouver en 2013 !

Je reviens suffisamment tôt sous l’arche de départ pour bien me placer. Sur cette course de 7 kilomètres, il est primordial de se trouver aux avant postes dès les premiers hectomètres sous peine de perdre de précieuses secondes et de prendre le risque d’une bousculade qui se termine mal. Dès que le départ est donné, je comprends que Fred ne sera pas le point de mire espéré. Il m’avait prévenu d’un départ canon, il n’a pas menti. Je tire cependant correctement mon épingle du jeu du premier kilomètre qui est couvert en 3’27 ». C’est d’ailleurs l’allure que j’annonce à une féminine qui la demande autour d’elle.

houilles1

L’allure se stabilise ensuite autour de 3’35 », de petits groupes se forment. A la fin du premier tour j’emmène un trio dont fait partie cette fille qui remportera la course chez les féminines. Le deuxième et dernier passage dans le faux plat montant fait mal aux jambes, l’allure tombe à 3’45 » dans le 5ème kilomètre. Dans les relances qui suivent, la première fille revient à ma hauteur et me demande si je suis capable de remonter sur le petit groupe qui navigue quelques dizaines de mètres devant nous. Il reste déjà moins de 3 kilomètres. Malheureusement tout près d’être à fond, je lui réponds que non. Elle me propose alors de m’aider à le faire mais je suis juste capable de lui dire de faire sa course. Qu’elle terminera une petite dizaine de secondes devant moi.

houilles2

La fin de parcours est très rapide, un concurrent me dépasse et pense avoir fait le plus dur mais je décide de lui disputer un sprint qu’il remportera au bout de l’effort. A bout de souffle nous échangeons quelques mots sympathiques une fois la ligne franchie. Je raffole de ces moments presque fraternels. Je suis très agréablement surpris de constater que j’ai mis 1’30 » de moins qu’il y a 2 ans. Sur le chemin des vestiaires, James, auteur du blog FrenchRunning et excellent coureur des foulées de Saint-Germain en Laye vient me saluer. C’est la première fois que nous échangeons « In Real Life », ça me fait plaisir. D’autant plus que je viens de terminer cette course devant lui, ce que je ne pensais pas possible.

résultat

L’année 2012 se termine donc aussi bien qu’elle avait commencé. Place désormais à 2013 et à tous ces beaux moments qui m’attendent sûrement encore.

17 réflexions sur “Ma corrida de Houilles 2012

  1. Après enquête et pour l’anecdote, il s’agissait de Fadouwa Ledhem, une athlète de Conflans, spécialiste du 800/1500, d’où une belle pointe de vitesse, sélectionnée en équipe de france espoirs de cross en 2009. Fadouwa je t’attends sur marathon pour prendre ma revanche :)

    1. Ahah t’as vu ça ! j’étais réfractaire aux intervalles jusqu’à ce que j’y vienne et réussisse à passer sous 40′ sur 10k. En acceptant de structurer un peu plus j’ai l’impression de continuer à progresser sans perdre en plaisir pour l’instant. merci en tout cas :)

  2. Ah les petits poumons qui brûlent !! mais ça a payé à l’arrivée. Belle fin d’année, si tu continue de capitaliser dessus, c’est toi qu’on prendra tous en ligne de mire au départ bientôt :-)
    Je te souhaite une belle année 2013.

  3. Super course Philippe et une première victoire sur moi. Je ne vais pas te laisser gagner aussi facilement la prochaine fois. Il serait bien de refaire un 10km parisien ensemble en début d’année. As-tu une course en ligne de mire dans ton plan marathon ?

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s