Compressport Trail Running Short

Les semaines défilent. Le semi-marathon de Paris est déjà un lointain mais excellent souvenir tandis que le marathon approche à grandes foulées. Trois petites semaines nous séparent désormais de l’échéance capitale (rien que ça!).
Je reviens d’une semaine de mise au vert blanc en Basse-Normandie et mon blog s’est retrouvé aussi paralysé par l’absence de Wi-Fi que la région par les abondantes chutes de neige. Je n’ai pas mis ma préparation entre parenthèses pour autant et j’ai pu entre autre tester un cuissard de compression d’excellente facture.

J’ai assisté au début du mois à la présentation presse des produits de la marque Compressportune jeune société suisse d’à peine cinq ans d’existence qui se targue à bon escient de fabriquer ses produits à 100% en Europe. Présente au niveau international, Compressport conçoit des produits d’une haute technicité et d’une qualité impressionnante comme j’ai pu le vérifier moi-même. J’en avais cependant déjà idée depuis que j’utilise avec bonheur les chaussettes proracing de la marque helvète.

compressport3

Plusieurs marques s’affrontent sur le marché de la compression veineuse sportive. Il suffit de scruter les mollets des coureurs au départ des courses pour s’en apercevoir. Compressport n’est pas en reste et commence à équiper, en plus de tous les sportifs professionnels qui lui font confiance, beaucoup d’amateurs désireux de tirer profit des bénéfices apportés par la compression. Pour résumer, à l’effort, la compression assure un retour veineux plus efficace des pieds vers le coeur. Ce qui a pour conséquence de réduire l’accumulation des toxines au niveau de la jambe, de mieux oxygéner le muscle ainsi maintenu et donc de retarder l’apparition de la fatigue et des crampes. La récupération est également facilitée par le port de ce type de produit.

Parallèlement, le fait de gainer un muscle permet de réduire les ondes de chocs et vibrations générées par les impacts au sol et donc de limiter courbatures, contractures et autres micro blessures qui peuvent résulter de la multiplication de ces chocs.

shortTRAIL

Mais trêve de théorie ! Je me suis attardé sur le cas du trail running short ce qui pourrait paraître étonnant en période de préparation pour un marathon sur route. Oui mais voilà, dès que j’ai enfilé ce cuissard, j’ai été impressionné par son pouvoir compressif qui au premier abord étonne quelque peu mais qui à l’effort fait merveille.

Dans le cadre de ma préparation pour le marathon, j’ai effectué deux sorties longues de plus de 30 kilomètres avec ce cuissard. Le type de sortie pas anodine et qui laisse des traces. A chaque fois j’ai maintenu les allures prévues dans un parfait confort. La compression au niveau des cuisses fait son travail à merveille et j’ai ressenti peu de traces de fatigue après l’effort. A tel point que j’envisage fortement de porter ce short le jour de la course.

Initialement prévu pour le trail, ce short tissé sans couture bénéficie d’un nombre impressionnant de technologies et d’une finition quasi-parfaite. J’espère d’ailleurs ne pas avoir recours, passé le trentième kilomètre dans la montée de la rue Molitor, aux grips de silicone implantés sur le bas des cuisses pour que les traileurs puissent efficacement y prendre appui avec les mains lors des montées sévères. 

12 réflexions sur “Compressport Trail Running Short

  1. Tu veux dire remonter ? Absolument pas. Une fois bien positionné et calé au-dessus du genou il ne bouge plus ! Cela dit je peux pas comparer j’ai jamais essayé le cuissard BV Sport. Mon article est largement positif mais ce cuissard est vraiment top. Je ne peux juste pas encore me prononcer sur sa longévité ou sa solidité. En revanche si son prix parait exhorbitant, compressport parait sûr de son coup. Leurs produits sont garantis 2 ans.

  2. 30kms ca te fait un peu plus de 2h de course non ? t’as pas poussé un peu plus loin avec ? Perso j’ai du mal avec les vetements compressifs, mais sur des longues durées (plus de 3h), d’ailleurs, je rêve souvent d’avoir un cisseaux pour les découper dans ces moments là !

    1. dimanche j’ai couru 2h35′ (35km). je respecte ce putain de plan :D !
      mais je pense pouvoir appréhender le phénomène que tu évoques et que ta copine Cécile B. a abordé le jour de la présentation concernant les manchons pour les mollets. Elle a même dit qu’elle les baissait pendant les montées. Je testerais bien ce genre de matos sur du plus long mais c’est pas prévu pour tout de suite !

    1. Je sais pas, j’irais bien faire un tour au bois de Vincennes après le marathon pour emprunter quelques sentiers avec de la terre et des cailloux. ça compte ?

        1. Ah merde je confonds toujours ! Je l’aurais bien porté sur la saintélyon mais j’ai peur d’avoir froid (j’ai rien dit)

    1. Merci, reste à blinder le mental… Surtout pense à t’occuper de la garantie de 2 ans, ça te mettra à l’abri d’éventuels soucis. Tu fais du trail ? Ton problème de hanche s’est arrangé ?

      1. mental de winner!! tu as tout fait pour que ça aille!

        OK pour la garantie. Oui je fais du trail (je suis sur la côte basque, il y a de quoi faire ;-) ), je me suis même bêtement inscrit au GRR… donc j’ai du pain sur la planche pour obtenir les 85 points avant le 31 juillet et surtout être bien préparé… les courses rapides, ça sera pour l’année prochaine maintenant :-D
        J’ai reposé et pris des anti-inflammatoires, c’est quasi passé. Je sens un truc mais pas vraiment de douleur… ça ne m’empêche plus de courir pour l’instant, c’est le principal mais il faut que je reste attentif!

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s