New Balance 890 V3 Revlite Baddeley

La dernière fois que j’avais testé une paire de New Balance, j’avais préféré le taire ici. La minimus road 00, cette chaussure au drop nul ne m’avait guère enchanté. Je ne suis pourtant pas allergique au « zéro drop » et le produit avait probablement quelques qualités puisque mangeur de cailloux lui en a trouvées. Mais j’étais trop peu inspiré pour en parler.

Quand la marque américaine m’a proposé de participer à la PSG « sous leurs couleurs » j’ai hésité et j’ai fini par accepter.

Je me suis donc retrouvé, au matin de la course, équipé de la dernière génération de la NB 890. La V3 Revlite Baddeley, du nom de Andrew Baddeley, un demi-fondeur britannique d’une trentaine d’années avec une marque à moins de 3’35 » sur 1500 mètres. Et je suis parti avec ces chaussures neuves, d’un vert flashy qui m’a tout de suite plu, à l’assaut des 20 kilomètres qui séparent Paris de Saint-Germain-en-Laye par quelques chemins de traverse. Une aberration totalement assumée. L’histoire a d’ailleurs validé mon choix puisque j’ai réussi à faire bonne figure sur la course.

J’ai depuis couru une petite centaine de kilomètres avec ces NB 890 (en course, en footing, en intervalles) et autant le dire tout de go, je m’entends bien avec elles. Sur le papier, la fiche technique promet une chaussure pour « entraînements rapides et compétitions, sur toutes distances ». La formule résume bien les qualités de polyvalence de la NB 890. A tel point que je me risquerais à la mettre en concurrence directe avec l’adiZero Boston qui et une chaussure référence pour moi. Je ne suis en revanche pas capable de comparer cette V3 avec ses prédécesseuses que je n’ai jamais chaussées mais les nouveautés résident dans quelques détails qui peuvent faire la différence, comme le dessin de la semelle extérieure dont la structure en diamant oeuvre pour plus de stabilité.

A l’arrivée de la PSG, pas le moindre dégât n’était à constater au niveau de mes pieds. Pas de frottement ni d’échauffement, aucune gêne quelconque. C’est pour moi la meilleure preuve de confort qui soit. L’absence de coutures au niveau de la tige participe à cette impression de confort générale.  New Balance qui, fait très rare, propose plusieurs largeurs de chausson, m’avait fourni la largeur intermédiaire. Mon pied étroit s’en est parfaitement accommodé.

NB 890 V3

Le Revlite confert à la chaussure à la chaussure un bon compromis amorti/dynamisme/légèreté. La NB 890 émarge ainsi allègrement à moins de 300 grammes. Le drop de 8mm, ni trop faible ni trop important autorise le coureur à s’orienter plus facilement vers une foulée naturelle.

Avec près de cent kilomètres au compteur, la semelle extérieure de mes NB 890 V3 affiche un degré d’usure très faible qui me permet d’avoir bonne confiance sur leur longévité. Le constat n’est pas valable pour toutes les marques et je le trouve très rassurant.

Finalement, le seul défaut que je trouve à cette chaussure qui devra peut-être tout de même être évitée par les coureurs de plus de quatre-vingt-dix-kilos est….un défaut de fabrication qui ne peut pas arriver en boutique. Les derniers œillets de la chaussure gauche que NB m’a confiée n’ont pas été percés correctement. Par chance je ne les utilise pas !

Résumé des technologies employées :

  • Drop 8mm
  • Insert Abzorb long au niveau du talon qui accompagne le déroulé du pied
  • Revlite: Nouvelle technologie d’amorti développée par New balance qui garantit un amorti premium et du dynamisme tout en étant 30% plus légère qu’une mousse avec des performances similaires.
  • ABZORB crash pad au talon pour un bon compromis amorti dynamisme
  • Construction de la tige sans coutures pour un meilleur confort.
  • Structure de semelle « en diamant » pour plus de stabilité.

8 réflexions sur “New Balance 890 V3 Revlite Baddeley

  1. de la bombe la mr00 ;)
    Mais avec ce que tu dis je pense que le revlite est un bon compromis entre dynamisme et légèreté.
    Il y a un modèle « intermédiaire » (moins de drop, moins de semelle) entre la MR00 et cette 890 ?

    1. Salut Fred, tu ne devrais pas le regretter. Concernant la pointure, j’ai envie de dire ça chausse « normal ». Les miennes sont en 43. Je chausse du 42 à la ville. Mes adidas sont parfois 42 2/3, 43 1/3. Si tu as la possibilité de les essayer en magasin avant d’acheter, fais le.

  2. Bonsoir,
    j’approche de 40aine, je mets fin à ma carrière de footeux pour continuer dans la course à pied que je pratique déjà un peu mais toujours avec des vieilles nike pas trop prévu pour, je veux passer donc à de la vraie chaussure de running. Mes caractéristiques : pied plat et large pour un bonhomme de 90kg : pensez vous que cette ref peux m’aller.
    Sortie 2 à 3 fois par semaine (chemin/route) et un max de 10km par sortie pour commencer.
    J’ai vu un tarif à -50% fin de série sur le net, seul hic, je ne peux pas les essayer mais ca me tente bien. J’attends vos avis. Vu mon poids si vous me conseillez d’autres modèles, je suis preneur.

    1. Hello, je me permets de te tutoyer car moi aussi j’approche dangereusement de la quarantaine :) je pense que le NB890 pourrait bien te convenir si j’en crois les éléments que tu me donnes sur ton profil et ta pratique. Tu ne devrais pas regretter son confort et sa stabilité. Pas de problème particulier pour ton pied large. Mais tu peux aussi regarder du côté de la NB 1080 qui présente le même type de qualités pour des coureurs un peu plus lourds

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s