Les vacances c’est le pied

jahomL’heure de la reprise a sonné ! Rarement le temps ne m’aura paru s’écouler aussi lentement. Un mois de coupure totale avec la course à pied, un long mois d’abstinence et surtout d’incertitudes quant à l’état précis des dégâts au niveau de mon pied. Ceux qui ont suivi l’épisode précédent savent que j’étais victime depuis le 18 juin d’une blessure au pied et que le spectre de la fracture de fatigue rôdait dans les parages. Si l’échographie avait cru déceler un oedème au niveau de l’astragale, l’IRM a conclu à « une possible fissure de l’os naviculaire, non déplacée, qui apparaît oedémateux à ce jour ». Le naviculaire est le petit os positionné juste devant l’astragale.

Possible n’est pas probable et devant le diagnostic incertain de l’examen radiologique et l’absence de douleur au quotidien, mon podologue m’encourageait dans la foulée (!) à retourner courir pour vérifier sur le terrain ce qu’il en était.

IRM

IRM pied droit

Deux ou trois footings, effectués sur la pelouse confortable du parc de la Villette, plus tard, l’incertitude m’habitait toujours (« j’ai mal ou j’ai pas mal? ») et je décidais de finir le mois de juillet en roue libre…en ce qui concerne la course à pied puisque j’ai profité de cette coupure imposée pour remonter sur mon vélo et aller nager régulièrement dans la piscine voisine, couvrant jusqu’à plus de 15 kilomètres durant le mois de juillet. Cette débauche d’énergie m’a non seulement permis de bien gérer moralement le manque ressenti mais elle m’a surtout permis de conserver un niveau d’endurance plus que correct.

C’est ce que j’ai pu vérifier la semaine dernière au cours de mes quatre sorties de course à pied, dont une longue en compagnie de mon ami Salvio qui démarre actuellement sa préparation pour le marathon de Berlin. De bon augure pour la suite. Il va cependant me falloir me remettre rapidement au travail pour retrouver de la vitesse et bien figurer aux prochains 20 kilomètres de Paris auxquels je participerai sous les couleurs de la marque Mizuno. J’ai d’ailleurs étrenné sur ma première sortie longue depuis près de 2 mois ma paire de Wave Sayonara qui s’annonce prometteuse.

Le blog quasi inerte au mois de juillet continuera sur ce rythme estival ronronnant, vacances obligent. Et c’est sur les rives de la mer adriatique, dans un beau pays balkan que je vais imminemment aller prendre du bon temps en famille jusqu’à la fin du mois, avant une rentrée que j’espère studieuse à tous points de vue.

9 réflexions sur “Les vacances c’est le pied

  1. Je découvre ton blog, qui est vraiment super intéressant. Je te souhaite une bonne récupération et que ta blessure soit vite un mauvais souvenir. Je tiens moi aussi un blog sur ma passion (le jogging), tu viens dire bonjour qaund tu veux :-). Bonne vacance.

  2. Bonnes vacances sur l’adriatique et bonne reprise. Suis sur que la vitesse va vite revenir vu comment tu as entretenu ton endurance en juillet. Profite bien et à bientôt

  3. Moi aussi je découvre ton blog et je vois que la blessure est le quotidien de TOUS les runners. Je crois qu’on en sort toujours plus fort car on gagne en connaissance de soi.
    De mon côté, c’était aussi un mois de coupure totale… mais volontairement ! ;-)

    1. Merci de t’inquiéter Doune :) Jusqu’à présent tout se passe bien. Les mollets ont un peu grincé sur les premières sorties, mais quoi de plus normal ? Bonne fin de préparation-tifs pour le we qui approche vite et mes hommages à ta maman !

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s