Les bacchantes édition 2013

Les bacchantes 2013Le samedi 7 décembre prochain ou le dimanche 8 décembre, je ne sais pas trop, je serai au départ de la 60ème édition de la Saintélyon à minuit. J’aime bien l’idée qu’à cette heure on ne sait pas vraiment s’il s’agit de la fin d’une journée ou du commencement de la suivante. J’en ai peu parlé par ici, un peu comme on tait un secret de famille. Non pas que j’ai honte d’aller me frotter à cette course, bien au contraire. Mais je dois avouer que ma préparation est loin d’être exemplaire. Ce lundi, jour férié chargé d’histoire, j’avais enfin décider d’accumuler les kilomètres tout en m’amusant. Et je ne regrette absolument pas ma participation à la deuxième édition des bacchantes qui a été un formidable moment de partage au coeur d’une sortie longue.

Lorsque je sors de chez moi au petit matin pour rejoindre en courant la porte Dauphine depuis le 19ème arrondissement, je suis saisi par le froid qui s’installe petit à petit sur Paris depuis le début de ce long week-end. Le thermomètre doit flirter avec les cinq degrés Celsius. Il me faut à peine 40 minutes pour parcourir la première tranche de cette sortie longue saucissonnée en 3 parties. L’orée du bois de Boulogne fourmille de moustachu(e)s. L’ambiance est bon enfant, je retrouve des amis et des connaissances par dizaines, venus soutenir la bonne cause. Je retrouve surtout Denis à qui j’ai promis de l’emmener sur ces 8 kilomètres de course à plus de 13 km/h.

jahom_depart

Un départ rapide © Nathalie R.

Le départ sur la célèbre avenue Foch avec en point de mire cet immense drapeau bleu, blanc, rouge qui flotte sous l’arc de triomphe en ce 11 novembre, prend des allures de défilé protocolaire. Aucun problème de bousculades sur cette large avenue pour le peloton de plus de 1000 coureurs qui s’élance à l’assaut du bois de Boulogne.

jahom_bacchantes

2 moustachus dans le bois de Boulogne © Nathalie R.

Je laisse Denis adopter une allure qui lui convient. Elle s’avère assez élevée et supérieure à l’allure cible mais nous décidons de poursuivre sur cette lancée. Les kilomètres défilent assez vite. Le parcours est plaisant, agrémenté de quelques virages dans les sous-bois  et réchauffé par quelques rayons de soleil. A trois kilomètres du but je commence à exhorter Denis et le pousse à s’accrocher. Nous possédons une avance confortable sur la prédiction. Quelques hectomètres plus loin c’est déjà l’emballage final. Un virage à droite, un court sprint et ces 8 kilomètres sont exécutés en 33’40 » à plus de 14km/h. Un temps qui nous place aux portes du top 50. Mission accomplie !

Le temps de changer de tenue et me voilà déjà reparti à l’assaut du sacré-coeur de Montmartre. Un brunch familial m’attend ! Je suis de retour à la maison en temps et en heure avec 26 kilomètres au compteur et 2 heures d’effort cumulées. Et surtout de belles sensations que j’espère conserver jusqu’à la fin de cette préparation un peu atypique.

10 réflexions sur “Les bacchantes édition 2013

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s