Asics GEL-SUPER J33, mix up your running

« Diversifiez votre entrainement« . Tel est le leitmotiv de la marque japonaise pour introduire son concept de « course naturelle ». Asics s’apprête à livrer en France la petite dernière de la gamme 33. Un modèle destiné aux coureurs sur-pronateurs.

J’ai eu la chance de tester cette chaussure baptisée Super J33 en compagnie de Leslie Djhone, champion du monde du 4x400m en 2003 et recordman de France du 400m en 44″46. 

Sur le papier

Selon le « technicien » qui nous a présenté la gamme 33 et plus particulièrement ce nouveau produit, la super J33 équipée de la technologie Fluid Axis qui je cite « reconnaît le mouvement rotationnel de l’articulation subtalaire en s’adaptant instantanément aux changements de charge et de position du pied pendant la course » permet de se rapprocher d’une foulée naturelle, celle que l’on adopte instinctivement en courant pied nus.
Mais attention, il n’est pas là question de minimalisme. La géométrie de la chaussure le rappelle d’emblée. Avec sa forme classique, son drop de 6mm (20mm-14mm) et ses 208 grammes, la super J33, moins structurée que les modèles classiques, se positionne plutôt comme une paire de chaussures d’entrainement destinée aux séances de PPG, de travail de proprioception, de dynamique de foulée.

ASICS - GEL-SUPER J33 - 120 euros_o 2

Sous la semelle, on retrouve associée au fluid axis la « guidance line », qui du talon jusqu’aux orteils, permet un déroulé plus fluide du pied.

Sur le terrain

Je me souviens très bien de la dernière fois que j’ai chaussé des Asics. Il s’agissait d’une paire dont j’ai totalement oublié le nom que j’avais dénichée avec un bon rabais dans une grande surface du sport pour m’entrainer à ma première course, il y a déjà 5 ans. J’ai couru cette première course, le semi-marathon de Paris, avec ces chaussures et n’en garde aucun souvenir particulier. A cette époque seuls la couleur et le prix différenciaient à mes yeux une paire de chaussures d’une autre paire de chaussures.

Plusieurs milliers de kilomètres plus tard, la donne a bien changé. Direction le parc Monceau en compagnie de Leslie Djhone qui utilise la super J33 pour quelques unes de ses séances spécifiques. Dès les premières foulées je ressens le fort renfort pour le contrôle de la pronation qui donne une sensation de rigidité à la semelle. Le mesh sans couture a fière allure. La chaussure est légère et je m’accommode de la particularité de la super J33 sans trop de difficulté. 45% des coureurs seraient sur-pronateurs. Je n’en suis pas.

Pour mieux apprécier les qualités dynamiques de la chaussure, Leslie propose quelques intervalles et emmène le petit groupe sur des 20″/20″. Je me demande si je n’ai pas passé plus de temps à observer la facilité avec laquelle le champion se prêtait à l’exercice qu’à me focaliser sur mes sensations au niveau des pieds. J’ai quand même bien senti qu’il y avait du « répondant » et j’ai apprécié avec quelle précision mon pied était maintenu et mes appuis stables. Je pense continuer à m’amuser un peu avec la super J33 avant de partir à la recherche d’un modèle de la gamme qui conviendrait mieux à ma foulée.

A lire : le test de runners.fr

Ce qu’en pense RunOnline

5 réflexions sur “Asics GEL-SUPER J33, mix up your running

  1. Yo Jahom, un truc qui me plait dans ces shoes, c’est leur dégaine. Elles sont très jolies franchement. Bien que pas du tout pronateur (enfin, il me semble), je compte beaucoup sur ces shoes pour des 10km. Elles ont de la relance ?

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s