Humarathon 2014 en mode trail urbain

jahom_richardL’an prochain l’humarathon fêtera ses 30 ans! Cet événement populaire qui propose aujourd’hui  pas moins de quatre courses et une randonnée s’est imposé comme une référence en île-de-France. Son épreuve phare, le semi-marathon, attire même des athlètes de niveau international qui flirtent chaque année avec les 60 minutes.

Je n’avais encore jamais eu l’occasion de participer à cette belle fête de la course à pied. C’est chose faite depuis dimanche. J’ai répondu, en compagnie de Richard, à l’invitation de l’organisation et pris le départ du trail urbain. 

On nous a donné rendez-vous en bordure du boulevard périphérique, à l’hôtel où sont logés tous les athlètes élite venus d’Éthiopie et du Kenya. C’est également dans cet hôtel que Dominique Chauvelier et sa troupe de meneurs d’allure venus officier sur la course ont établi leurs quartiers. Nous sommes accueillis par Paul et Benoît qui ont la responsabilité de prendre en charge les athlètes africains durant leur séjour et de les mettre dans les meilleurs dispositions. Le petit déjeuner est l’occasion d’échanger autour de cette mission parfois délicate mais très enrichissante. Aux tables voisines, les athlètes vont et viennent sous le regard attentif de nos deux hôtes du jour.

Après avoir avalé un café et un morceau de baguette tartiné de beurre et de confiture (on ne change pas un petit déjeuner qui gagne) il est temps de nous rendre au retrait des dossards qui se situe à Ivry-sur-Seine. C’est également le lieu du départ de la course qui doit nous mener vers une ligne d’arrivée située à Vitry-sur-Seine. Ces deux villes accueillent en alternance le départ et l’arrivée du semi-marathon qui comporte deux boucles. Avant de prendre le départ nous assistons au passage des coureurs engagés sur le 10 kilomètres.

humarathon_depart

L’heure du départ approchant

C’est peu ou prou la même distance qui nous attend, agrémentée de traversées de parc, de marches d’escaliers, de longs faux plats montants, de descentes techniques. A 10h15 précises, c’est un petit peloton d’une centaine de coureurs qui s’élance à l’assaut de ce trail urbain. Rapidement je me retrouve propulsé en tête de course avec trois autres coureurs, à une allure respectable, mais sans aucune idée des forces en présence. Je suis vite fixé quand dès les premières difficultés, j’ai du mal à suivre le rythme imposé par les deux coureurs qui me précèdent, puis trois, puis quatre. Je m’installe alors dans un rythme qui me convient, me retourne pour constater que le trou est fait et décide de gérer cette place de cinquième.

humarathon_trailurbain_profil

Le profil accidenté de la course

Peu après le passage du sixième kilomètre, je découvre une montée abrupte qui m’oblige à marcher quelques secondes. Le parcours traverse des champs sur les hauteurs de Vitry. De retour sur le bitume, je rate à deux reprises le balisage et perds plusieurs secondes avant de me rendre compte de mes erreurs. Sans dommages, aucun coureur ne se présente à mes trousses.

Les deux derniers kilomètres en descente sont les bienvenus, c’est de bon coeur que j’accélère l’allure pour rejoindre le boulevard stalingrad à Vitry et son immense ligne droite d’arrivée commune à toutes les courses de la matinée. Le vainqueur a franchi l’arrivée depuis 4’30 » lorsque je coupe enfin la ligne au sprint après avoir couru les deux tiers de la course seul. J’ai conservé cette cinquième place qui me satisfait pour une course 100% plaisir

jahom_humarathon

Le sprint final

Je retrouve Richard quelques minutes plus tard. Il se classe à la vingtième place. Nous rejoignons, l’aire d’arrivée du semi-marathon où nous assistons dans des conditions privilégiées au triomphe des jumeaux kenyans, les frères Ogari qui bouclent la course en 1h01’22 ». Chez les filles, c’est la kenyane Leonidah Mosop qui s’impose en 1h11’47’’. Voilà un semi-marathon qu’il me faudra impérativement accrocher à mon palmarès !

A lire : l’article de l’humanité.fr

http://www.humanite.fr/humarathon-des-milliers-de-coureurs-et-vous-et-vous-et-vous

6 réflexions sur “Humarathon 2014 en mode trail urbain

  1. Une cinquième place, ah oui quand même !! Ben bravo, d’autant plus si tu t’es régalé du début à la fin ! Et puis faire le ptit déj avec de grands athlètes ça doit être plutôt sympaaaaa !! Ils ne t’ont pas donné leur secret pour courir vite ?

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s