La Runnosphère au top à l’Ekiden de Paris 2014

podium_ekiden_2014 Pour sa seconde édition, l’Ekiden de Paris avait décidé de faire les choses bien. Entendez par là : proposer un Ekiden dans les règles de l’art nippon. Si vous voulez comprendre de quoi il retourne, je vous invite à lire ma première expérience de « marathon relais » à l’occasion de l’Ekiden de Paris 2013.

Cette année la Runnnosphère avait donc décidé d’engager 6 blogueurs dans l’aventure. J’ai modestement pris les choses en main et réuni assez rapidement grâce à la réactivité de mes compères une équipe de 6 blogueurs membres de l’association ou assimilés que j’ai pris le soin d’inscrire au « challenge médias ».

Sans faire durer le suspens plus longtemps, je suis assez fier d’annoncer notre victoire à ce challenge et surtout notre 36ème place au scratch d’un classement qui recense plus de 800 équipes dont un grand nombre de clubs venus pour quelques uns d’assez loin pour participer à la fête.

Pas de temps à perdre sur ces 5 petits kilomètres

La victoire de l’équipe de la légion étrangère en 2h07’37 s’est jouée dans les derniers hectomètres au détriment de l’équipe de France qui s’incline de 4 petites secondes. Les marseillais du SCO Sainte-Marguerite complètent ce podium de haute volée en 2h10’18. Plus loin dans le classement on retrouve une équipe mixte venue d’Italie, l’équipe de France féminine en 2h28’48, beaucoup de clubs franciliens et aussi le VGA Compiègne emmené par Thierry Guilbaud qui établit un nouveau record de France V1 de la discipline en 2h16’49, pas très loin du record d’Europe m’a appris ce dernier au pied du podium. Autant dire que nos 2h36’16 ne sont pas ridicules !

Sur le plan personnel j’ai récupéré le témoin des mains de Florent, en position de cinquième relayeur, et tâché de venir à bout de cette boucle de 5 kilomètres le plus vite possible, encouragé très fort par mes coéquipiers et même par JC from BabaOrun, supporter de luxe à vélo. Le manque de repères sur une distance si courte m’a empêché d’optimiser la gestion de mon effort. 18’21 après m’être élancé sur le parcours tellement concentré que j’en ai oublié de déclencher ma montre, j’ai à mon tour transmis le témoin à Greg notre finisher du jour qui a brillamment conclu l’affaire en exécutant proprement les 7.195 km qui restaient à parcourir.

adidas boost boston 5 aux pieds

Finalement, un marathon ça passe vite ! Il faut dire que Salvio, Julien et Guillaume nous avait parfaitement mis sur les rails. Pour avoir des détails croustillants sur notre belle course d’équipe allez donc lire le récit de Greg ICI celui de Guillaume  et celui de Florent. Grâce à la complicité de Globe Runners, vous pourrez même en reprendre un peu !

8 réflexions sur “La Runnosphère au top à l’Ekiden de Paris 2014

    1. Oui, je vole un peu trop à mon goût, ça me fait perdre de précieuses secondes :)

      J’ai assez peu de recul sur mes chaussures. Ce que je peux dire c’est que le chausson est étroit mais ça me convient bien, que mes orteils ont la place à l’avant de la chaussure et que de mémoire elles me paraissent plus légères (à vérifier) et dynamiques (effet boost ?) que les versions précédentes que j’ai possédées. Affaire à suivre avec le semi-marathon de Boulogne Billancourt

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s