Kalenji Kiprun SD3, un cran plus haut

Lentement mais sûrement les coureurs du dimanche, et même les autres, sont de plus en plus nombreux à s’équiper de chaussures Kalenji. En matière de textile, en revanche, cela fait déjà un bail, voire deux, que la marque française a investi les armoires des pratiquants.
Pourtant sur le plan de la conception et de la qualité des finitions, Kalenji avance à grande vitesse !

En matière de partenariat avec les courses, Kalenji n’est pas en reste. Partenaire depuis plusieurs années de la prom’classic de Nice, l’un des 10 kilomètres les plus célèbres de France, Kalenji sera également partenaire principal du festival des templiers en octobre prochain.

En 2012, Stéphane Diagana expliquait déjà dans cette vidéo le principe de la gamme performance de Kalenji, qui porte aujourd’hui toujours le nom de Kiprun et se segmente de la même façon.

DSC_6749

En décembre dernier j’ai reçu une paire de Kiprun SD, troisième du nom que Kalenji s’apprêtait à dévoiler lors de la prom’classic à laquelle une vingtaine de blogueurs venus de toute l’Europe ont été invités. L’occasion de finaliser grandeur nature le test de cette chaussure légère et dynamique sur une course de 10 kilomètres.

Sur le papier, la Kiprun SD3 affiche 270 grammes sur la balance en pointure 42 et déclare 10mm de drop contre 12mm pour la version précédente. Elle est conçue pour une foulée neutre. L’absence de coutures (« seamless ») à l’avant du pied promet un meilleur confort et le concept up’bar intégré à la semelle intermédiaire un dynamisme accru.

DSC_6752

Autant le dire tout de suite, si la Kiprun SD3 est présentée comme une chaussure dédiée pour les séances d’entrainement rapides et les courses de 10 kilomètres, mon statut de coureur relativement léger à la foulée portée sur l’avant du pied, fait que je l’envisage comme la chaussure de mes footings quotidiens et certainement comme une excellente compagne pour le semi-marathon, voire le marathon.

Avant de partir pour Nice j’ai eu le temps de la solliciter dans différents contextes : du footing à la séance de côtes en passant par la piste ou le seuil. Je savais en arrivant au départ de la course que si le chrono final devait me décevoir je pourrais difficilement impliquer les chaussures tant leur dynamisme s’est avéré correct et leur confort à la hauteur.

DSC_6750

Sur 10 kilomètres et à une vitesse avoisinant les 16km/h, j’ai très vite fait de savoir si une chaussure me convient tant la pose de mon pied sur l’avant extérieur implique une contrainte assez importante. Et la Kiprun SD3 fait partie de celles qui me permettent d’envoyer sans crainte.

Le dernier point qui en fait une concurrente sérieuse pour tous les modèles similaires des autres marques est son prix. À moins de 80 euros, peu d’autres chaussures peuvent se targuer d’un rapport qualité/prix aussi pointu.

Finalement mon seul regret est de ne pas encore avoir eu l’occasion de tester l’évolution de la Kiprun Comp devenue Kiprace et sur laquelle je lorgne sérieusement.

La fiche produit de la Kiprun SD est ici

Enfin rien ne vaut une belle vidéo des champions équipés par Kalenji en action dans des décors magnifiques pour donner envie d’aller courir. N’est-ce pas ?

 

 

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s