Maréchaux, nous voilà !

Ne vous méprenez pas, cet article n’est pas un clin d’oeil complice à la chanson écrite pendant la seconde guerre mondiale à la gloire du maréchal Pétain !
Passée cette nécessaire mise au point, il est tout de même question de l’histoire de notre pays. Car je parle bien des boulevards des maréchaux, cette suite de boulevards qui portent pour la plupart des noms de maréchaux français, et qui ceinture Paris.

Depuis 15 ans que je vis à Paris intra-muros comme on dit, ces boulevards ont énormément évolué et l’arrivée récente du tramway leur a redonné un aspect moins glauque. Jusqu’à dimanche dernier je connaissais une bonne moitié des 33.7 kilomètres de cette ceinture de bitume en tant que coureur. La partie nord, nord est principalement.

TDM_3

En participant à la quatrième édition du Tour Des Maréchaux, j’ai enfin bouclé d’un trait et pour la première fois la totalité de ce parcours. C’est Christian, fervent adepte de la course barefoot (entendez pieds nus) qui est à l’origine de ce concept qui a rassemblé ce dimanche 19 septembre 2015 au lever du soleil une vingtaine de coureurs entre le parc des expositions et le palais des sports de la porte de Versailles.

Pour l’occasion, j’ai ressorti ma paire d’altra zéro drop quelque peu éculée et vieille de deux ans pour faire honneur au créateur de l’événement. Rassurez-vous Christian n’est pas sectaire et la balade reste ouverte à tous, chaussés ou non. Florent sera le seul coureur à relever le défi (qui ne s’improvise pas) d’un TDM pieds nus. Les autres sont chaussés de Vibram Five Fingers ou de chaussures plus classiques. Il y a même une ou deux paires de Hoka OneOne.

TDM_1

La petite troupe se met en route vers 7h15 et commence à tourner autour de Paris dans le sens horaire. Les douze premiers kilomètres de la balade sont parcourus comme la procession d’un cortège de fidèles autour de Christian. Ça discute de tout et de rien. Puis au moment d’entrer dans les quartiers nord, chacun devient libre d’adopter l’allure qui lui convient, des petits groupes se forment.

Je pars progressivement à l’avant avec un autre coureur, marathonien expérimenté. Après le passage au 20ème kilomètre et l’ascension du boulevard d’Algérie vers la porte des Lilas, nous adoptons un rythme plus soutenu de plus de 14km/h sur quelques kilomètres. C’est rapide, grisant et je sais bien que je n’ai pas la condition nécessaire pour tenir cette allure jusqu’au bout. Mais peu importe !

TDM_Profil

Je décide de lever le pied à partir de la porte Dorée. Il reste environ huit kilomètres et quelques petites montées assassines jusqu’à la porte de Versailles. Je me cale sur un bon 12km/h et laisse partir mon compère du jour qui semble encore avoir quelques fourmis dans les jambes. Je profite du paysage. Certains doivent bien rire en lisant cette dernière phrase mais c’est bel et bien le cas. J’aime ma ville, du marais à sa périphérie.

TDM_2

Les derniers hectomètres en descente sont l’occasion de boucler le circuit en roues libres avec pour compagnie quelques timides gouttes de pluie non prévues par la météo. Mais qu’importe, je savoure la balade accomplie. Je décide de prendre le temps d’attendre les petits groupes de coureurs qui en terminent chacun à leur rythme. L’heure est aux photos souvenir et aux remerciements.

Sachez que Christian envisage de nouveau cette balade à 3 semaines du marathon de Paris 2016.

3 réflexions sur “Maréchaux, nous voilà !

  1. Grand merci pour ce splendide CR ! J’ai eu raison de laisser partir les plus véloces, ça permet de courir à sa guise, quand même plus drôle que de piétiner … J’espère te retrouver pour l’édition « Marathon de Paris 2016 » au mois de mars ;-)

    Christian

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s