Filmista, la chevillère révolutionnaire de Zamst

Généralement, lorsque l’on entreprend de se renseigner sur les produits de la marque japonaise Zamst, ce n’est pas toujours très bon signe. C’est plus souvent parce que l’on se plaint d’une douleur voire que l’on vient de se blesser que par pur plaisir.
La réputation de cette marque experte en orthopédie médicale depuis 40 ans n’est plus à faire tant auprès des athlètes professionnels que des sportifs plus occasionnels. La qualité des solutions qu’elle propose découle directement d’un savoir-faire éprouvé et du travail de ses ingénieurs en R&D.

zamst

L’entorse de la cheville figure sûrement parmi les blessures les plus fréquentes chez les coureurs. Jusqu’à aujourd’hui Zamst proposait plusieurs produits de type orthèse pour protéger, stabiliser et prévenir ce traumatisme parfois assez grave. Toutefois de nombreux sportifs continuent à préférer le traditionnel strapping qui, lorsqu’il est correctement pratiqué, peut apporter une protection efficace.
Oui mais voilà, si l’orthèse et le strapping présentent chacun des avantages, ils ne sont par ailleurs pas dénués d’inconvénients évidents et la solution idéale consiste sans doute en un savant mélange de ces deux techniques.
Zamst s’est penché sur cette idée et a imaginé Filmista, une chevillère nouvelle génération qui, sans être une orthèse, propose une alternative au strapping.

Filmista

Sur le papier l’idée est séduisante et le concept semble bien ficelé. Il s’agit de proposer un produit très souple, ultra léger (une trentaine de grammes) et ultra fin (plus fin qu’un bandage en strapping à certains endroits) pour produire un effet seconde peau. Ajustable (en cours d’effort par exemple) grâce à un système de scratchs et lavable, Filmista apparait comme la réponse presque évidente à nos problèmes de cheville.

filmista2

Disponible sur le marché japonais depuis le printemps dernier, Filmista a été primé en début d’année au salon ISPO, sorte de grand messe mondiale des sports outdoor qui se tient chaque année à Münich. Cette petite révolution arrivera en début d’année 2016 sur le marché français et son prix sera d’une quarantaine d’euros.

filmista3

J’ai eu la chance de me la procurer lors de la récente présentation presse et vous savez quoi ? Moins de deux mois après une vilaine entorse à la cheville droite et alors que mes séances de kiné proprioceptive n’étaient pas terminées, j’ai été ravi de la tester in situ.
Au-delà du côté rassurant de savoir qu’on court avec la cheville protégée, j’ai pu vérifier que cette chevillère invisible se faisait oublier à l’effort sans pour autant perdre de son efficacité. Pas gêné au niveau de l’amplitude des mouvements de ma cheville, le maintien très correct de Filmista me permet de stabiliser l’articulation.
Filmista n’empêchera pas les accidents mais constitue une réponse quasi parfaite à la protection de la cheville. Quasi invisible, ultra légère, rapide à mettre en place et finalement peu onéreuse elle mérite toute sa place dans l’arsenal du coureur aux chevilles fragiles !

10 réflexions sur “Filmista, la chevillère révolutionnaire de Zamst

    1. Si le prix est comparable a priori, je pense qu’en terme de légèreté, de souplesse et de confort la filmista prend l’avantage et que son ajustement sur la cheville est plus aisé qu’avec une chevillère à lacet.

      1. Salut Philippe, tu parles de légèreté de souplesse et de confort, mais qu’en est-il de la protection comparée à la chevillère classique à lacets? Je me suis foulé les chevilles à plusieurs reprises et j’utilise maintenant la chevillère Aso pour jouer au foot (celle avec des languettes de plastique sur le côté pour une protection accrue):http://clinicsuppliescanada.com/aso-evo-ankle-brace. Est-ce que la filmista est aussi performante pour les changements de directions très brusques et nombreux? Merci!

        1. Évidemment j’ai testé ce produit dans le cadre de ma pratique de la course à pied où les chevilles ont moins de risque d’être malmenées que dans des disciplines comme le football ou même le tennis. Je pense que c’est vraiment une question de compromis. Par ailleurs je n’ai pas essayé toutes les solutions du marché. Le gros intérêt de la filmista, en plus de ceux que tu cites c’est qu’on peut la « régler » très facilement. La protection ultime n’existe pas. Pour répondre plus précisément à ta question il faudrait demander l’avis de d’un kiné. Tu pourrais peut être tenter de solliciter celui dont le contact figure sur cette page et qui connait bien toute la gamme Zamst qui comprend aussi des chevillères https://zamst.fr/praticiens.html

    1. Hello,
      Difficile à dire, c’est pas vraiment sa vocation mais peut être qu’en la serrant bien, elle peut soulager l’aponévrose pendant l’effort si l’inflammation n’est pas trop forte.

  1. Bonjour,
    Pour une reprise après une grave entorse avec arrachement osseux, serait-elle plus adaptée qu’une orthèse classique ?

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s