Kalenji SD 2016, K-ONLY you

Comme promis dans le très récent récit de ma virée niçoise avec Kalenji, voici mes impressions sur la Kiprun SD 2016 après l’avoir éprouvée sur un peu plus de 85 kilomètres.

DSC_8931

Lorsque j’ai reçu ma paire de Kalenji SD (Short Distance), au-delà de son look que j’ai trouvé plutôt réussi, j’ai presque été déçu par les caractéristiques annoncées. Ses 280 grammes (en 43) et ses 10 millimètres de drop n’étaient pas sans me rappeler la SD précédente. Certes j’avais beaucoup aimé la version 2015 mais je m’attendais à ce que le nouveau modèle bénéficie d’une légère cure d’amaigrissement tant au niveau de son poids qu’au niveau des millimètres qui composent son drop.

DSC_8880

Au niveau de la semelle extérieure de la chaussure, si je remarquais bien cette pièce rouge orangée au niveau du médio pied les premières sensations, recueillies lors d’un footing léger de prise de marques, se sont avérées très proches de celles qui étaient déjà les miennes avec sa grande soeur.
Mon pied a très rapidement trouvé sa place dans le chausson et s’y est trouvé parfaitement à son aise. Un premier point non négligeable. D’autant plus que la conception de la partie avant de cette chaussure globalement assez rigide participe au bon déroulé du pied.

DSC_8881

Rapidement j’ai emmené la Kiprun SD sur différentes sortes de séance. Une sortie longue de 20 kilomètres, une plus rythmée avec de l’allure de seuil et même une ou deux sur piste avec des intervalles de VMA courte. Un cocktail largement suffisant pour en tirer quelques conclusions.
Côté dynamisme j’ai eu le sentiment qu’il était légèrement supérieur sur cette nouvelle version. Est-ce que cette nouvelle pièce remarquable sous la semelle et libellée « K-ONLY » est impliquée dans cette impression ? J’apprendrais plus tard que oui en échangeant de visu avec les Kalenji Footwear Developers.

DSC_8884

Mais l’apport de ce nouveau concept ne se limite pas à améliorer le dynamisme de la chaussure comme nous l’avons appris à Nice lors de la présentation de la nouvelle gamme Kiprun.
Conseillée pour des coureurs relativement légers (65-75 kg) cette nouvelle SD sera, à mon sens, sûrement en mesure d’exploiter pleinement son potentiel sur semi-marathon voire marathon. Pour des distances plus courtes j’ai en général tendance à jeter mon dévolu sur des modèles plus légers du type Kiprace. Néanmoins, mes 37’37 ramenées de la promenade des anglais et qui constituent mon nouveau record personnel sur la distance de 10 kilomètres, prouvent qu’il possible d’aller relativement vite avec cette chaussure.

DSC_8887Avec près de 100 kilomètres au compteur, son faible niveau d’usure laisse imaginer une belle durée de vie. Kalenji a mis 3 ans pour développer une nouvelle mousse qui améliore de 34% l’amorti et dont les matériaux s’avèrent plus stables avec les variations de températures. Cette mousse participe également à l’amélioration globale du dynamisme de la chaussure.  Kalenji estime à 1000 kilomètres la durabilité de sa petite dernière.

DSC_8886

Je vous invite à consulter sa fiche et ses caractéristiques techniques détaillées ici.
Depuis 2012 je suis d’assez près les évolutions proposées par Kalenji et une fois de plus je suis heureux de constater que la marque continue d’avancer et d’innover. C’est d’ailleurs également le cas en ce qui concerne le textile.
La relative discrétion de coureurs chaussés de chaussures Kalenji au départ des courses reste cependant la preuve d’un déficit d’image plus vraiment mérité aujourd’hui. Mais le chemin sera long pour concurrencer de près les marques historiques sur ce terrain là.

3 réflexions sur “Kalenji SD 2016, K-ONLY you

  1. Allez les gars, mettez-vous à cette histoire de drop! ce n’est pas, je pense, ce qui peut bloquer ou compliquer la fabrication d’un modèle.
    Tu dis poids léger 65/75kg : je suis un peu en dessous, je peux pas les mettre alors? ;-) (ça c’était pour te taquiner)
    bonne route!

    1. Tu penses bien qu’on en a parlé. La problématique de Kalenji par rapport à ça (le drop) c’est leur type de clientèle plutôt typée runners occasionnels que runners experts. Du coup réduire le drop (sans même forcément communiquer là dessus puisqu’une majorité de clients ignore de quoi on parle) pourrait être source de pépins physiques si les gens ne sont pas sensibilisés. Une étude a été menée, attendons qu’ils en parlent officiellement pour savoir si ça va bouger.
      Mais dans l’absolu, ils sont surtout en train de revoir la conception des chaussures pour les petits. Il faut arrêter de faire des modèles réduits des chaussures de grands mais plutôt profiter que les gamins ont une foulée beaucoup plus naturelle que les adultes pour leur proposer des produits adaptés. Comme ça dans 20 ans tout le monde court en 4mm :)

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s