Trail des villes royales, de Versailles à Rambouillet

Depuis quelques années, avec l’avènement du trail, les épreuves fleurissent en vallée de Chevreuse. Ce formidable terrain de jeu est propice à l’organisation de telles courses. Dernière née, le trail des villes royales, dont la première édition se déroulait dimanche.

trail-villes-royales

51 kilomètres annoncés, pour environ 700 mètres de dénivelé positif entre la pièce d’eau des suisses de Versailles et le parc du château de Rambouillet. Le format idéal à 4 semaines de l’éco-trail de Paris du 19 mars prochain. Une forme de clin d’oeil également à la ville de départ où je suis né, la ville d’arrivée dont j’ai fréquenté le lycée et la vallée de Chevreuse que j’ai sillonnée à vélo en long en large et aussi en travers.

depart_trail

La température clémente pour un 21 février, 11°C à 9 heures du matin, m’encourage à partir en tenue légère, malgré un vent frais. Un millier de participants sont présents sur la course, relais compris. Parmi eux Nicolas Duhail, du Team Outdoor Paris, qui fait à mes yeux figure de grand favori. Sa victoire à Rambouillet avec plus de 20 minutes d’avance sur le second confirmera mon pronostic.

Le départ est rapide. Les premiers relayeurs qui n’ont que 20 kilomètres à parcourir jusqu’au château de Chevreuse imposent le rythme. Les 10 premiers kilomètres qui offrent montée, descente, traversées de champ avec vent de face et boue sont couverts en moins de 49 minutes. C’est beaucoup trop vite, et je le paierai logiquement sur la fin. Les deux kilomètres d’ascension qui mènent au château de la Madeleine sur les hauteurs de Chevreuse, en partie très boueux sont éprouvants mais j’ai conservé un rythme soutenu jusque-là. J’entends Harry citer mon nom au micro. Je ne stoppe pas au ravitaillement et me lance vers Chevreuse dans une descente pavée, sinueuse et très glissante.

trail

Un peu plus loin je rejoins un coureur de Verneuil-sur-Seine, qui court en relais. Nous entamons la discussion et partageons quelques kilomètres. Nous sommes retardés quelques secondes par sa chute dans une descente. Plus de peur que de mal mais je lâche quelques secondes pas si anodines sur mon temps à l’arrivée.
C’est la partie la plus intéressante du parcours, au coeur du parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse. À l’approche du deuxième ravitaillement situé vers le 39ème kilomètre de course, la course devient toutefois difficile, je commence à avoir les cuisses bien contractées. Une nouvelle fois, je ne m’attarde pas aux tables, croque un ou deux quartiers d’orange et commet l’erreur de ne pas remplir un bidon avec de l’eau pour la douzaine de kilomètres restants.

fin

À la sortie du ravitaillement, la dernière belle côte du parcours me démontre s’il en était besoin, que la fin de course s’annonce pénible. Je n’étais pas venu pour souffrir mais mon début de course rapide m’oblige à puiser dans mes ressources sur les longues portions plates et droites, parfois boueuses. Il s’agit de continuer à courir après déjà plus de 4 heures d’efforts consentis. Mais je dois parfois me résoudre à marcher sur quelques dizaines de mètres.

Nous franchissons la nationale 10 à la sortie du Perray-en-Yvelines. Nous évoluons dans la forêt domaniale de Rambouillet. L’écurie, la bergerie en l’occurrence, n’est plus très loin ! Les 4h45 visées sont déjà dépassées, j’espère encore me glisser sous les 5 heures. Mais c’est peine perdue malgré mon long sprint de 700 mètres à 14km/h dans la longue ligne droite d’arrivée en descente. Pour une seconde je suis le premier coureur du classement au-dessus des 5h. Je me classe 24ème et 12ème Master1. C’est plutôt satisfaisant d’autant que même si je suis fatigué, je ne me sens pas détruit.

jahom_villes_royales

Je viens de passer une sacrée matinée ! Bravo à l’organisation pour cette première qui semble réussie. Tous les signaleurs que j’ai croisés, présents en nombre sur le parcours, étaient attentifs et enjoués. Je ne peux pas juger les ravitaillements que j’ai à peine testés. À l’arrivée j’ai trouvé les conditions satisfaisantes même si j’aurais aimé un banc ou une chaise pour me changer plus facilement sous la tente qui faisait office de vestiaire. On est beaucoup moins souple quand on vient de se battre avec le vent et la boue pendant 5 heures.

polaire

photo course : au passage du ravitaillement du 40ème kilomètre GeekAndRun

photo arrivée : Jérôme Petitpas

10 réflexions sur “Trail des villes royales, de Versailles à Rambouillet

  1. Bravo Philippe pour ce chrono tout rond, sur une course moins évidente qu’il n’y paraissait.
    Ravi d’avoir échanger, furtivement, avec toi dans une côte puis dans le vestiaire.
    A une prochaine sur une course parisienne ;)
    David

  2. Salut
    Tout d abord félicitations pour ton récit et ta course.
    Je tenais à te remercier personnellement d’avoir pris le temps nécessaire et surtout de m’avoir remis sur les rails après cette chute car le moral était dans les chaussettes.
    Mais si lors d’un prochain événement nos chemins se croisent je ferai en sorte de te faire gagner de précieuses secondes enfin j’espère !!!!

    Comme je te l’ai dit lors de notre petit partage durant ces quelques kilomètres, je débute dans la course à pied mais grâce à des personnes comme toi cela motive encore plus de persévérer dans cette discipline.
    Tu as perdu quelques secondes mais tu as fait avancer une personne !! Merci

    Bravo à toi

    Résultats de notre club:
    La team GGG 9e
    Le team de Verneuil Ac 22e position (moi)
    Et les reinetteteam 45e mais deuxième en équipe féminine.

    1. Hello,
      C’est sympa de passer par ici :) Hormis cette méchante racine qui t’a envoyé par terre, je t’ai trouvé très à l’aise pour un débutant ;) Pour les secondes perdues, dans ce cas-là on ne réfléchit pas, je n’imagine pas un seul instant un coureur ne pas s’arrêter ! J’espère que tout va bien à j+2
      Et bravo au Verneuil AC

      1. salut tout va bien plus de peur que de mal reprise des ce soir des entraînements avec une grosse motivation .
        bon courage à toi pour l éco-Trail
        J’attends avec impatience ton récit😉😉

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s