Kalenji Kiprace Trail 3, elle a tout d’une grande

Lorsque j’ai reçu cette paire de Kalenji Kiprace Trail 3 au début du mois de mai, j’étais déjà impatient que l’été arrive pour aller la tester en conditions réelles, entendez par là dans les Alpes, en conditions d’entrainement mais aussi en course.

DSC_0070

Sur le papier cette chaussure avait tout pour me plaire. Du look, flashy (on aime ou on n’aime pas) et racé aux caractéristiques techniques affichées. 270 grammes annoncés sur la balance et 6 millimètres de drop.
Des chiffres qui me laissaient penser que j’allais être à l’aise sur des parcours roulants où les chaussures légères et dynamiques me permettent de m’exprimer pleinement.

Je n’ai pas été déçu. J’ai réalisé mes premiers galops d’essai sur les chemins du bois de Vincennes et sur les petites buttes de mon parc préféré du 19ème arrondissement de Paris. D’emblée j’ai découvert une chaussure nerveuse et dynamique. Ferme mais pas trop, avec une restitution d’énergie plus que correcte qui permet de soutenir un bon rythme même sur le bitume.

DSC_0068

Fin juillet, je suis parti en stage à Morzine. Un premier contact avec la montagne pour mes nouvelles amies. Les conditions étaient sèches et les terrains variées. J’ai pu enchainer des sorties en rando course mais je me suis également livré pleinement à l’exercice du kilomètre vertical sur la verticale de Ressachaux.
Sur des pentes supérieures à 15% dans les deux sens j’ai pu mettre la Kiprace Trail à l’épreuve du feu en matière d’accroche, de maintien et de précision. D’autant plus qu’au cours du stage j’ai effectué une sortie équipé d’une marque concurrente qui m’a permis de comparer les deux produits avec le même état de forme et des conditions de terrain très similaires

DSC_0112

Sur la montée, j’ai largement apprécié l’accroche et profité de la légèreté et du dynamisme de la chaussure pour grimper efficacement.
Sur la descente, technique et pentue, très exigeante pour le matériel, la pose du pied s’est avérée suffisamment précise et la stabilité de la chaussure m’a permis de descendre dans de bonnes conditions. Le grip a toutefois trouvé ses limites sur de la roche humide ou les passages avec une forte pente avec de la terre très sèche. Sur ce point la semelle en vibram qui équipe la marque concurrente que j’évoquais se révèle plus efficace.

DSC_0096

Concernant ce qu’on pourrait qualifier de finitions esthétiques, je trouve que Kalenji s’est parfaitement appliqué à proposer un produit très qualitatif. On notera la présence d’une petite poche en haut de la languette pour y mettre ses lacets en sécurité pendant l’effort. Un détail qui peut prendre toute son importance.

J’ai validé très récemment toutes les qualités évoquées de la Kiprace Trail 3 en course en prenant le départ du trail des Hauts-Forts. Elle m’a permis de réaliser la performance espérée sur un parcours exigeant de 27km et 2000 mètres de dénivelé positif. Y compris dans la descente finale particulièrement pierreuse par endroits. Je conseille donc cette chaussure aux traileurs de poids léger à moyen, à la recherche de la performance, et qui privilégient légèreté et dynamisme.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester les aptitudes de la chaussure en conditions de terrain gras mais la conception des crampons de 5mm, multidirectionnels et espacés me laissent penser qu’elle ne sera pas maladroite dans la boue.

Proposée à 80 euros, la Kiprace Trail 3 est sans aucun doute la chaussure de trail au meilleur rapport qualité/prix du moment et mériterait assurément qu’on la croise un peu plus sur les sentiers.
Pour l’anecdote, elle a attisé la curiosité des autres participants du stage auquel j’ai pris part, qui ne semblaient pas encore très convaincus de pouvoir faire confiance à la marque pour se chausser. Au départ du trail des hauts-forts, sur les 300 participants j’ai d’ailleurs pu compter sur la moitié des doigts d’une seule main le nombre de coureurs équipés de chaussures Kalenji.

 

 

2 réflexions sur “Kalenji Kiprace Trail 3, elle a tout d’une grande

  1. Bonjour, merci beaucoup pour cet article trés complet. Etant grand fan d’Adidas depuis des années, j’en reviens petit à petit car je les trouve dures et elles ‘tapent’ de plus en plus… Et aprés des Saucony trés confortables mais avec un drop de 0mm :o( je pensais justement m’orienter vers Kalenji.

    Donc, que pensez vous de l’amorti ? Est elle confortable ? peut on, d’après vous, envisager un 100k sans problème avec ce type de chaussure ?

    merci beaucoup et bonne journée

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s