Bol d’air Jacquier®, stimulateur d’oxygénation

Sans oxygène, pas de vie ! Vous me pardonnerez cette lapalissade mais elle constitue un bon point de départ pour parler du bol d’air Jacquier. J’ajouterai même quelques évidences de plus. À savoir, une bonne respiration est à l’origine de la production de cette énergie indispensable au bon fonctionnement de l’organisme humain.
Par ailleurs, en pénétrant au coeur des tissus, l’oxygène participe activement à transformer les nutriments des aliments que nous ingérons en énergie.

DSC_0283-001

Partant des ces postulats de base, on comprend aisément qu’un système qui nous aiderait à améliorer de façon naturelle l’assimilation de l’oxygène prend tout son sens. Surtout lorsque l’on sait que nous respirons quotidiennement un air de plus en plus chargé en pollution et qui est à l’origine de nombreuses pathologies liées à cette mauvaise assimilation.
Ce fut l’un des axes de travail de René Jacquier, l’inventeur du bol d’air qui porte son nom et dont la première version remonte à 1947. Persuadé que l’hypoxie, cette dette d’oxygène au niveau des cellules, doit se résoudre en améliorant la biodisponibilité de l’oxygène au sein de nos cellules et non pas en augmentant sa quantité, il met au point une méthode d’oxygénation naturelle basée sur la biocatalyse.

En résumé, sa méthode s’appuie sur la production de porteurs d’oxygène à partir d’essence de résine de pin transformée par un processus chimique à travers l’appareil qu’il a conçu. Les pinènes contenus par cette essence sont reconnues et utilisées par la médecine pour leurs divers effets bénéfiques sur la santé. 

DSC_0263

Je m’arrête ici avec cette tentative de vulgarisation. Je me suis fait prêter un bol d’air pour une durée d’un mois environ. De nombreux sportifs l’utilisent (mais pas seulement) et c’est évidemment dans ce cadre que je me suis intéressé à ce produit. L’appareil est relativement encombrant mais très simple d’utilisation. Son coût d’acquisition est élevé mais il est possible de le louer ou même d’effectuer des séances dans les centres qui proposent ce service.

J’ai été parfaitement accueilli et briefé sur l’utilisation du bol d’air à la boutique Holiste parisienne. J’ai effectué tranquillement une cure, chez moi, en m’installant confortablement et en augmentant progressivement le nombre et la durée des séances pour arriver à 3 ou 4 séances par jour pour une durée quotidienne totale de 15 minutes maximum. J’ai donc respiré de l’orésine fournie avec la machine. Il s’agit du principe actif de la méthode, une huile essentielle issue de la résine de pin des Landes.

DSC_0279-001

Au-delà de l’aspect très agréable de ces séances qui favorisent la relaxation, j’ai pu noter une amélioration notoire de la qualité de ma respiration et un bien être général sans doute lié. Particulièrement au retour de séances d’entrainement exigeantes. Il est évidemment difficile de quantifier les effets de cette cure mais je suis tenté de mettre en relation mon utilisation du bol d’air avec une reprise plus aisée qu’attendue en natation après plus de six mois de coupure et avec une acclimatation plus aisée qu’à l’accoutumée à l’altitude lorsque je suis parti à Avoriaz, station située à 1800 mètres d’altitude, pour mon trail alpin estival.
Il est à noter que bien évidemment aucun élément du procédé ne fait partie d’une liste de produits dopants. Par ailleurs, inhaler des molécules aromatiques ne modifie en rien les marqueurs sanguins.

J’aurais bien aimé que le bol d’air profite à mon sommeil d’une qualité souvent douteuse mais je n’ai pas remarqué d’effet bénéfique à ce niveau là, malgré les promesses et les témoignages d’autres utilisateurs.

Je suis donc très satisfait d’avoir eu l’occasion de découvrir cette méthode naturelle de stimulation de l’oxygénation qui présente un réel intérêt à mon sens. J’encourage d’ailleurs tous ceux dont la curiosité a été éveillée à tenter l’expérience.

DSC_0272

10 réflexions sur “Bol d’air Jacquier®, stimulateur d’oxygénation

  1. Très intéressant effectivement tant en préparation qu’en récupération …. Mais a-t-on une idée du prix ? L’information n’est pas disponible sur le site …. bizarre ! bizarre ! ;)

  2. « Les pinènes contenus par cette essence sont reconnues et utilisées par la médecine pour leurs divers effets bénéfiques sur la santé.  » ah bon ? Ils vous donnent quoi comme essais cliniques avec la machine ?

    Même à VO2max, le poumon et la qualité de l’air ne sont pas le facteur limitant. C’est le transport et l’utilisation de l’oxygène qui limite la performance. On peut faire l’expérience d’apporter de l’oxygène à un sportif en plein effort sur un tapis ça ne changera rien à ses performances.

    Pour moi cette appareil procure probablement un mélange d’effet placebo et de relaxation mais rien de plus. Rien de mesurable par rapport à ce qu’il revendique ne tout cas.

    1. J’ai lu les nombreuses polémiques à son sujet et à celui de son créateur. J’ai même tenté de lire un peu de prose scientifique. J’ai essayé de relater mon expérience personnelle avec cet appareil telle que je l’ai vécue. Merci de ton intervention.

    2. Bonjour NFKB, merci de votre commentaire. Nous sommes tout à fait d’accord avec vous sur le fait que ce n’est pas le manque d’oxygène qui provoque l’hypoxie (insuffisance d’oxygène au niveau cellulaire), mais son assimilisation insuffisante par les cellules. Le Bol d’air Jacquier transforme les parties volatiles d’un extrait naturel de résine de pin, en porteurs d’oxygène, pour faciliter son assimilation dans l’organisme. Ainsi, chaque séance est à l’origine d’une stimulation DURABLE. Le Bol d’air Jacquier se distingue donc de toute oxygénation classique.
      Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter cette publication : http://www.holiste.com/wp-content/uploads/2016/01/terebenthine.pdf
      Bonne journée et à bientôt,
      Charline, Community manager Laboratoire Holiste

  3. Bonjour Philippe,
    Merci beaucoup de cet article consacré au Bol d’air Jacquier. Ce retour d’expérience sur la cure d’un mois est véritablement intéressant. Nous sommes ravis que vous ayez bien ressenti l’amélioration de la qualité de votre respiration, ainsi qu’un état de bien être général.
    La méthode naturelle et unique d’oxygénation cellulaire en effet permet de respirer plus efficacement et c’est pourquoi elle est intéressante pour les sportifs.
    Elle ne modifie pas le volume d’oxygène inhalé mais accroit l’assimilation de l’oxygène dans les cellules.
    Si vous souhaitez davantage d’informations, nous restons à votre disposition.
    Charline, Community manager Laboratoire Holiste

  4. Bonjour Charline,

    Mon père, qui a 89 ans, est en insuffisance respiratoire importante avec une fibrose pulmonaire irréversible et beaucoup de secrétions à évacuer car ses bronches sont dilatées ; le bol d’air jacquier est-il recommandé pour lui, et sans danger ?

    D’avance merci.

    P.S.Sa saturation est bonne (98%)

    1. Bonjour Waegeman. Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez contacter le siège dès lundi par téléphone au + 33 (0)3 85 25 29 27. Belle journée et à bientôt
      Charline, Community manager Holiste

J'ai un truc à dire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s